top of page

Le Chatulay

Vue aérienne du Chatulay

La brasserie Hönigmann est installée en pleine campagne, en pleins champs (au milieu des orges brassicoles !), dans les dépendances d'un manoir historique reconverti en ferme. Sauvé de l'abandon et de la ruine par son nouveau propriétaire depuis 15 ans, après des décennies de dégradation continue, le Chatulay a retrouvé son prestige et constitue une belle réussite de sauvegarde et de rénovation du patrimoine rural dans la région.

Dans le même esprit de valorisation du patrimoine rural, la brasserie Hönigmann a entièrement restauré une ancienne grange du Chatulay pour s'y installer. Entre 2015 et 2016, des mois de travaux ont été nécessaires pour transformer un débarras poussiéreux en une brasserie moderne dotée des meilleurs équipements. Du sol au plafond tout à été refait, à l'exception de la magnifique charpente d'époque, dans le respect de l'esthétique du site et des matériaux.

 

La brasserie Hönigmann vous accueille volontiers dans ses locaux les jours d'ouverture. Elle peut aussi accueillir certains événements dans le Chatulay (cour ou intérieur), contactez-nous si vous êtes intéressés.

On entend de nombreuses légendes sur le Chatulay et on en trouve des bribes d'histoire dans quelques livres sur le patrimoine local. Voici un extrait de l'un d'eux :

"Converti après la Révolution en exploitation agricole, l'ancien château de Chatulay avait été bâti vers 1630 par Barthélémy, notaire et secrétaire du roi, général des Finances à Poitiers. En 1661, Louis du Pré l'avait vendu à Gentien Pivart, dont les descendants comtes de Chastulay, furent les ancêtres d'Alexandre de Beauharnais.

Le corps de logis en équerre, flanqué de pavillons d'angle, a gardé du caractère malgré la condamnation de la plupart des fenêtres et la suppression des douves. On remarquera la porte d'entrée, surmontée d'une niche, et la grande fenêtre de la chapelle, encore gothique."

Vous connaissez des écrits traitant du Chatulay ou des histoires et anecdotes à propos de ce site ? Faites nous en part.

bottom of page